CAFI Sainte livrade Noyant, camp de rapatriés d'indochine
Sortie du forum vers : Accueil - Cafi - Photos - Livre d'or - Contact 



 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

stardust memories: le cafi pour qui pour quoi ?


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rapatriés français d'indochine au CAFI Index du Forum -> A l'intérieur du Cafi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nina
Administrateur


Inscrit le: 23 Jan 2005
Messages: 446
Localisation: 94

MessagePosté le: Mer Juil 21, 2010 17:01    Sujet du message: stardust memories: le cafi pour qui pour quoi ? Répondre en citant

08 juillet 2010

Aujourd’hui le rêve amorcé…

L’exercice d’hier consistait à tenter de comprendre comment une interprétation pragmatique de la question du lieu de mémoire a pu conduire les pouvoirs publics à une lecture erronnée des enjeux et à des choix contre-productifs. Nous allons essayer aujourd’hui de sortir de cette logique technocratique et de prendre un peu de distance.

En changeant de focale. J’ai commencé à répondre, hier, à la question:”la mémoire du Cafi, pourquoi, pour qui?”, en limitant ma réflexion à ceux qui sont directement concernés parce qu’ayant vécu et grandi au camp. Comme si, au fond, ce lieu de mémoire, c’était un cadeau, ou une concession, ou un symbole de reconnaissance qu’on leur destiné, mais qui n’interessait pas les autres. Les autres, quels autres? tous les autres. C’est bien ce que nous dit la logique technocratique, dans sa démarche qu’elle veut citoyenne et respectueuse. On receuille les avis et suggestion des habitants, brainstorme tout ça, et on fait une proposition. A mon avis, c’est une drôle de façon d’être respectueux que de considérer que c’est leur affaire à eux seuls. Parce que justement, pour un tas de raisons qu’on a évoqué, leur histoire n’est pas seulement leur histoire, elle est inscrite à la fois à l’échelle régionale et nationale. Donc, évidemment, elle interesse, ou pourrait interesser d’autres personnes.

Evidemment, c’est plus compliqué, parce que changeant d’échelle, on est obligé de changer de projet, de financements, de conception, de partenaires. Rien qu’à considérer la montagne de question que cela soulève, on a envie de baisser les bras. Mais après tout, il n’est pas de montagne si haute qu’elle ne puisse être gravie.

A la question pour qui? il y a d’autres réponses que “pour les habitants du Cafi et pour leurs descendants”. Parce que si c’est seulement pour eux, alors, effectivement, une plaque, une statue, une stèle sont suffisants, d’autant plus que comme nous disions hier, les descendants en question risquent bien de ne pas être des visiteurs assidus du fameux lieu de mémoire. Et on peut comprendre ceux qui penseraient que “ce n’est pas la peine de dépenser du fric pour un truc où même les interessés n’iront pas”….Justement, c’est bien pour cela qu’il faut, absolument, penser à tous ces autres, et répondre au pourquoi. Sinon, effectivement, ce sera du gaspillage d’argent public, même si on en limite la somme.

Donc, on est tous, bailleurs de fonds, habitants du Cafi, historiens, sociologues, muséographes, responsables de l’éducation, de la culture, du tourisme, de l’économie, de l’habitat, obligés de poser la question du pourquoi, c’est à dire du sens, pour nous tous de l’histoire des rapatriés d’Indochine. Et nous sommes sommés de le faire ensemble, et pas en ordre dispersé. On n’est pas dans un conflit, on est en face d’un enjeu commun dont il faut savoir nous emparer. Nous. Le lieu de mémoire du Cafi n’est pas l’affaire des seuls gens du Cafi.

C’est compliqué? Oui. Mais tout bouillonnement d’idée sera plus porteur de créativité, d’imagination, de dialogue que la clôture. Je pense qu’il y a des pistes à explorer, des réflexion à mettre en oeuvre.

Que cela nous concerne tous, comme disait Lafontaire, nous l’allons montrer tout à l’heure. C’est à dire dans les jours qui viennent, ici même.

Source : http://vietdom.blog.lemonde.fr/2010/07/08/stardust-memories-le-cafi-pour-qui-pour-quoi/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rapatriés français d'indochine au CAFI Index du Forum -> A l'intérieur du Cafi Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Sujet - stardust memories: le cafi pour qui pour quoi ?

Cafi Sainte Livrade